news

JAGAAAN : Laissez sortir le démon qui est en vous

Paru le 16 janvier chez Kazé, ce seinen (manga pour jeune homme) d’un nouveau genre s’inscrit d’ores et déjà comme une future référence dans le monde du manga pour jeunes adultes.

JAGAAAN : Les origines

Sorti au Japon en 2017, JAGAAAN (ジャガーン) a été écrit par Kaneshiro Muneyuki. Le mangaka Nishida Kensuke signe le dessin. Avec déjà 6 tomes en cours au Japon, c’est seulement cette semaine que le manga a fait son apparition sur l’Hexagone.

Résumé Kazé : 

« Shintarô Jagasaki est un jeune flic de quartier qui jour après jour se fait humilier par de jeunes voyous et par ses collègues du commissariat. Son avenir semble tout tracé : fonder une famille avec sa copine et poursuivre sa vie insignifiante… Mais cette perspective lui donne la nausée et derrière son sourire de façade, se cachent de violentes pulsions meurtrières. Un jour, lors d’une mission de routine, il tombe face à face avec un mutant chaotique et ravageur ! C’est alors que la main droite de Shintarô se métamorphose… Face à la destruction et au désespoir, un héros au côté sombre vient de naître ! »

Un manga qui appelle nos pensées les plus noires

« Pan t’es mort », une phrase qui vous marquera après lecture. C’est sûr, dans sa beauté graphique JAGAAAN se démarque par son côté ultra-violent et psychologique. Deux éléments paradoxalement et étroitement liés qui nous amènent à réfléchir sur notre propre nature. Et si la mutation de Shintarô (personnage principal) faisait irruption dans notre vie, serions-nous toujours nous-même, enfin, ce qu’on laisse paraître de nous en société ?

Et ça, Kazé l’a bien compris. J’ai assisté à deux événements organisés par l’éditeur : Une partie de Paintball (où je me suis littéralement faite martyrisée ! Oui.. Pas très JAGAAAN pour moi). Vous trouverez le lien de la vidéo ci-dessous.

Mais également une soirée au Renard Doré (librairie japonaise) avec comme invités : un juge et une psychologue ! Peu commun n’est-ce pas ? Mickaël (le gérant) animait la discussion et interrogeait nos éminents spécialistes sur le côté psychologique de ce seinen d’un autre genre. C’était une expérience relativement intéressante par son côté original. La présence de ces derniers nous amène à réfléchir sur une autre manière d’interpréter un manga. Quel était le message de l’auteur ? Est-ce ce qui nous attends ?

En tout cas, si vous ne l’avez pas encore dans votre bibliothèque, je vous le conseille ! Attention âmes sensibles s’abstenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *